Palestine, Israël

« Illustrant la “loi du pire”, caractéristique de la conjoncture, la colonisation israélienne et la résistance palestinienne sont captées dans une économie de violence mondiale qui tend à imposer partout la logique de l’affrontement entre “forces du « Bien” et “forces du Mal”. […]

une rue d’Hébron

La perception s’installe d’un combat global entre deux mondes hostiles, Orient et Occident, dont le conflit israélo-palestinien ne formerait qu’un maillon […] Cette tendance […] représente un danger pour le monde entier de voir s’étendre “le choc des civilisations” , absorbant et dénaturant tous les problèmes de territoire, de souveraineté et de citoyenneté, de colonisation et de décolonisation, de richesse et de pauvreté, de rivalités religieuses et de distance culturelle dont le conflit israélo-palestinien forme le concentré. » [Étienne Balibar. « Universalité d’une cause », Manière de voir, le Monde diplomatique, N°78, janvier 2005)

En 2020, cette colonisation d’occupation aura un siècle, la guerre qui en découle 72 ans, et rien actuellement ne permet d’envisager une solution viable pour la Palestine. Déjà parce que le Président des États-Unis, Donald Trump – mais de quoi se mêle-t-il ?- accumule les signes de reconnaissance au pouvoir politique d’Israël, le dernier en date validant  q20ue « “l’établissement de colonies de civils israéliens en Cisjordanie n’est pas en soi contraire au droit international” (lundi 18 novembre), l’administration américaine modifie non seulement sa politique mais nage aussi à contre-courant de résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, comme la 2.334, qui considère les colonies comme une “violation du droit international humanitaire mettant gravement en danger la viabilité de la solution à deux États” ». [Le Monde.fr et AFP | 18 nov. 2019]. Ensuite, parce que la situation extrêmement tendue au Proche et Moyen-Orient, pas loin de l’explosion, ne permet pas des négociations sereines pour la reconnaissance d’une souveraineté géopolitique palestinienne.


Articles édités


Vidéos

Deir Nizaam, Palestine, 15/12/2009

 

La résistance du village de Nabi Saleh, 2013


Bibliographie

  • « Palestine, un peuple, une colonisation », Akram Belkaïd, Olivier Pironet |             Le Monde diplomatique-Manières de voir N°157 / fév.-mars 2018
  • Israël, Palestine : vérités sur un conflit, Alain Gresh | éd. Fayard / 2017
  • La question de la Palestine, Henry Laurens | 5 tomes, éd. Fayard / 1999-2015
  • La France malade du conflit israélo-palestinien, Pascal Boniface | éd. Salvator / 2014
  • « Quarante ans après la guerre du Kippour », Sébastien Boussois | Revue internationale et stratégique N°91 / 2013
  • Palestine, la trahison européenne, Stéphane Hessel, Véronique de Keyser | éd. Artheme-Fayard / 2013
  • Histoire des relations entre Juifs et Musulmans, Benjamin Stora, Abdelwahab Meddeb | éd. Albin Michel / 2013
  • La Palestine expliquée à tout le monde, Elias Sanbar | éd. du Seuil / 2013
  • De quoi la Palestine est-elle le nom ? Alain Gresh | Les Liens qui Libèrent / 2010
  • BDS contre l’apartheid et l’occupation de la Palestine, Omar Barghouti | éd. La-Fabrique / 2010
  • « L’eau au Proche-Orient et en Palestine », bibliographie | AFPS-Lyon / 2010

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s