Climat, la mauvaise note

bandeau_1

Le dimanche 28 février 2021, la Convention citoyenne pour le climat (CCC) lors de son ultime séance, a jugé très sévèrement  le contenu du projet de loi “climat et résilience” actuellement en discussion à l’Assemblée nationale et dont le contenu est censé provenir « sans filtre«  des 149 propositions faites par la CCC. Ce dimanche celle-ci devait « évaluer, sur une échelle de 0 à 10, si les décisions gouvernementales allaient permettre de “s’approcher de l’objectif de diminuer d’au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale”. La majorité des citoyens présents (119 sur 150 en visio-conférence) a jugé que non, avec une note moyenne de 2,5 sur 10″. [Franceinfo et AFP | 28 février 2021]

H1

  • Avis de la Convention citoyenne pour le climat sur les réponses apportées par le gouvernement à ses propositions | rapport | 2 mars 2021
  • La Convention citoyenne pour le climat se sépare sur une note sévère au gouvernement |  Rémi Barroux, Audrey Garric, Le Monde | 28 février 2021

Peu après cet avis de la CCC, plusieurs personnalités, sensibles au réchauffement climatique, publient une tribune internationale engageant la prochaine COP26 à faire preuve d’un peu plus de mordant et d’efficacité : « À la COP 26, le monde doit honorer l’accord de Paris. Constatant que les engagements pris en H22015 lors de la COP21 sont très loin de répondre aux objectifs, nous appelons à poursuivre l’action commune pour orienter le monde vers une reprise verte. » |  Laurent Fabius, ancien président de la COP21 ; Alok Sharma, président désigné de la COP26 (prévue à Glasgow en novembre 2021)  ; Laurence Tubiana, dirige la Fondation européenne pour le climat [tribune Le Monde | 26 mars 2021]

Le monde des États et ses représentants politiques sont donc très loin des engagements pris à Paris. Pourtant le 12 décembre 2015 Laurent Fabius ne déclarait-il pas : « L’accord est nécessairement équilibré […] : différencié, juste durable, dynamique, […] et juridiquement contraignant. »  Alors comment expliquer cet écart jugé important par trois personnalités politiques très impliquées dans la gouvernance des Conférences des parties (COP), celle de Paris en 2015 étant jugée “historique” : « Le monde entier uni à Paris pour un accord historique sur le climat. Fierté et responsabilité : une victoire pour la planète », Manuel Valls, premier ministre  [Gouvernement]

Ainsi, depuis “Les limites de la croissance” ou “Rapport Meadows” paru en 1972, et la  Conférence des Nations-Unies sur l’environnement à Stockholm la même année, premières grandes alertes, les instances politiques internationales et nationales n’ont pas su ou (et) pas voulu s’engager fermement dans la mise en œuvre d’une politique permettant de tenir les objectifs fixés en 2015 afin de maintenir la hausse du réchauffement autour de 1,5°C.

Qui freine des quatre fers si ce n’est un système internationale de privilèges défendant bec et ongles ses intérêts financiers ? [cf. par exemple, “Total : sa stratégie climatique reste inchangée selon Notre Affaire à tous” | Actu-environnement | 6 mai 2020]. Pourtant l’opinion publique internationale et nationale fait du climat l’une de ses premières priorités :

  • La santé, le climat et le multilatéralisme en tête des priorités des citoyens du monde | Sondage ONU | 01-2021
  • Baromètre “les Français et le changement climatique”, édition 2020 : l’environnement préoccupation majeure des Français malgré la crise | ADEME | 8 décembre 2020 | Communiqué de presse
  • Les Français et le changement climatique | étude BVA | août 2020

H3

 

H4

Les haïkus cités sont issus de : « Le petit livre des haïkus », Muriel Détrie | First éditions, 2018


Pour aller bien plus loin, on peut consulter un vaste recensement commenté de livres, de rapports, d’articles de presse… la plupart téléchargeables : CLIMAT, RÉCHAUFFEMENT… CHANGER LA VIE ?  sur site  ou téléchargeable (pdf), classés ainsi : Changement climatique et biodiversité / le PNUE des Nations-Unies : Conventions, protocoles, sommets…,  COP, GIEC, autres expertises /  Europe, France et changement climatique /  Jeunesse pour le climat / Climat et économie: croissance, décroissance ? / Changement climatique et agriculture, alimentation, eau, forêts… /  L’Affaire du siècle ou le recours en justice pour la défense du climat / Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) et projets de lois /  Et maintenant ? 

Le printemps continuera-t-il encore longtemps à nous conduire vers les splendeurs naturelles des jardins alpins de l’Été ?

climat


Autres références

Les “Soulèvements de la terre” ! Reporterre | 10 mars 2021